les résidences

 

le corridor développe depuis quelques années des résidences combinant lieu d'hébergement, lieu de recherche et lieu de création. Ces résidences sont de véritables espaces d'expérimentation pour les artistes durant les différentes phases de leur création (dramaturgie, écriture, travail au plateau, fabrique de scénographie, projet d'édition). Situées au sein même du corridor, elles offrent un cadre et un environnement favorable à la création et à la réflexion (chambres comme à la maison, espace de travail convivial, bibliothèque transversale, jardin de 4000m2, et ce, à proximité du centre ville). Quelques rendez-vous dramaturgiques peuvent être mis en place avec Dominique Roodthooft et/ou Patrick Corillon à la demande des résidents. Sans contrainte imposée (en termes de temps ou de résultats), les résidences favorisent les ruptures et les croisements de pensées. De nombreux liens sont ainsi créés, perpétuant de la sorte la démarche spécifique du corridor comme plateforme de rencontres entre arts, sciences, philosophies à travers ses productions et ses actions. Le fruit du travail effectué lors de la résidence peut prendre la forme d'un « banc d'essai ».

 

le corridor participe à un pas de côté !

 

En partenariat avec Le boson, et La Fabrique de Théâtrele corridor multiplie les soutiens aux artistes à travers le projet Un pas de côté !
Trois projets ont été retenus et seront accueillis pour une résidence d’une semaine dans chacun de nos lieux en 2021

 

 

 

Marie-Laure Vrancken

 

 

« Je suis artiste de scène, comédienne et je pratique la performance en résonnance avec d’autres disciplines, danseur.euse.s et plasticien.ne.s. Je me glisse dans l’écriture à certaines heures. Je suis artiviste sur le terrain de la militance contre le nucléaire - militaire d’abord et son autre face, le civil. Je suis animatrice dans une association d’éducation permanente où je mène avant tout un travail de terrain dans la lutte pour la dignité envers les personnes sans-papiers.
Pour ce pas de côté, je me plonge dans une manne de matériaux accumulés depuis juin 2016 et ma rencontre insolite avec Sylvia, une vieille dame anglaise militante pacifiste anti-nucléaire. Pour donner une forme à cette mémoire… ou tout aussi bien la faire exploser, et qu’il n’en demeure qu’une seule ombre… »

 

Carolina E. Santo et Christelle Nicolas

 

 

« Nous sommes deux chercheuses par nature, ayant abouti à l’université, chacune dans sa discipline respective : Carolina dans les arts performatifs et Christelle dans la théorie de l’art.
Notre « pas de côté » est tout d’abord un « pas de deux » qui nous permet de tricoter nos disciplines. Notre « pas de deux de côté » est de sortir le savoir de son contexte académique pour l’emmener vers une pratique participative et faire du théâtre notre laboratoire vivant de la connaissance.
Notre projet commence par une collecte de 101 protocoles que nous allons glaner chez des artistes et des théoriciens, qui sont des manières de faire qui pensent et/ou des manières de penser qui font ; et que nous souhaitons transformer en recettes à activer, à jouer, et à performer dans un but d’émancipation intellectuelle par le corps et l’action. »

 

Fanny Goerlich

 

 

« J’ai fait des études littéraires avant d’enseigner le français durant quelques années en Espagne et en Roumanie. Durant ces années, j’ai découvert le collage et cette technique m’a de suite séduite : le rapport corporel et sensoriel au papier et aux images, les possibilités de détournement, de questionnement, d’humour et de subversion.
Durant cette résidence, je veux travailler sur l’acte préliminaire de mes collages : déchirer des images et des textes dans des livres. J’aimerais réfléchir à cette déconstruction concrète de l’objet-livre et par là, à la désacralisation de l’art et des savoirs.
Qu’est-ce que l’on peut toucher ? Qui peut toucher ? Pourquoi est-ce qu’on prend soin des livres ? Qu’est-ce que cela veut dire prendre soin d’un livre ? D’où vient le plaisir ou l’horreur de la déconstruction ?

Je vais explorer une autre forme artistique, la performance, pour tenter de partager ma joie de la déconstruction et penser collectivement le statut sacré de l’art et des livres. »

 

 

 

Trois maisons, une invitation : association de bienfaiteurs de Marie Baudet, La Libre Belgique, mercredi 9 décembre 2020

 


 

le corridor participe au projet crescendo

Le corridor accueille en avril et en mai 2021 deux jeunes artistes (Oonagh Haines et Maria Vita Goral)  sélectionnées dans le cadre du projet CRESCENDO, porté par deux écoles d’art : L’Ecole Supérieure d’Art Nord - Pas de Calais / Dunkerque-Tourcoing et L’Ecole Supérieure des Arts de la Ville de Liège . Dans le cadre de ce projet ces écoles proposent un accompagnement d’une année visant au développement de l’activité artistique et de la structuration professionnelle pour 6 de leurs jeunes diplômé.e.s.

 

 

les artistes et projets accueillis

en 2021

- Thymios Fountas, Joey Elmaleh  Alizée Gaye, Anatole Devoucoux du Buysson, Lode Thiery et Samuel Van der Zwalmen : travail au plateau (projet Sauvez bâtard)
- Association Sentimentale Foule : Inès Cassigneul : résidence d'écriture (projet : La grande boueuse)​

- Marthe Degaille : résidence d'écriture (projet : Betelgeuse)

- Garance Valet : résidence d'écriture ( projet : Petite moi écoute)

- Olivia Stainier : résidence d'écriture ( projet : Jeu de société)
- Cie E42: Bruno Borsu et Patrick Michel avec Vincent Blairon, Camille Collin, Eve Craeye, Yasmine Yahiatene  (projet Naturalisation)
- K.A.R.L kollectif : Joey Elmaleh, Gaspard De Dadelsen, Faustine Boissery, Lionel Robyre, Diane Jacquier : travail au plateau (projet Lagunes)
- Elena Doratiotto et Benoît Piret avec Tom Geels et Bastien Montes : recherches et travail au plateau (projet  Pour Kaspar , projet de recherche lumineuse - titre provisoire)
- Wander structure : résidence croisée Lorette Moreau : recherches dramaturgiques et écriture (projet Solastalgia) - Boryana Todorova-Clément recherches plastiques
- Gaspard De Dadelsen et Anna Solomin  avec Anaïs Aouat, Pénélope Guimas, Barbara Juniot, Nicolas Payet, Maxime Pinchon : recherches dramaturgiques, travail au plateau (projet The Soft parade)
- Marie Coyard et Marie Bonnarme, Audric Chapus, Justine Lequette, Leo Smith, Gabriel Sparti : travail au plateau (projet Discourir devant une pieuvre)
- Sacha Fritchké et Quentin Wasteels, Jérome Vilain, Louise Jacob, Lionel Robyr :  essais plateau (projet L’arrêt de bus)
- Hugo Favier et Aminata Abdoulaye Hama, Alizée Gaye, Silvio Palomo, Aymeric Trionfo, Mélanie Zucconi :  essais plateau (projet Juste la fin du monde)
- Rémi Faure et Delphine Debaere, Ferdinand Despy, Marie Devroux, Nicolas Payet, Martin Rouet , Eva Zingaro-Meyer : essais plateau (projet Répétitions générales)
- Léonard Rachex : écriture
Véronika Mabardi et Sébastien Chollet : écriture (projet Au grand air)
- Julia Huet : écriture (projet Versions / Le garçon du village)
- Sarah Brahy, Antoine Herbulot, Naïma Triboulet, Jasmine Tamaz et Catherine Wilkin : recherches plateau (projet Clowns)
- Ludovic Drouet et Quentin Chaveriat : essais et recherches plateau (projet Dans la maison)
- Jeanne Dailler : travail d’écriture (projet Le bateau des bestiaux)
Laura Laboureur : recherches dramaturgiques et écriture (projet Journal de la main gauche)

 

en 2020

- Irène Berruyer avec Brune Bazin, Marie-Camille Blanchy et Marion Gabelle recherches et essais plateaux (projet Macrales)
- Rémi Faure avec Delphine Debaere, Ferdinand Despy, Marie Devroux , Nicolas Payet, Martin Rouet, Eva Zingaro-Meyer : recherches plateau (projet Répétitions générales)
- Véronika Mabardi : écriture d’un texte (Ne pas répondre)
- Julia Huet Alberola : écriture (projet Versions)
- Cie Caïds : Nelly Latour avec Anaïs Aouat , Valentine Bellone, Arnaud Botman, Yohann Bourgeois, Romain Pigneul : recherches et essais plateaux (projet La bande sur la Lande)
- Cie La corneille bleue : Céline Dumont et Pauline Serneels : recherches et essais plateau (projet Sous les cailloux le fleuve)
- Collectif Futur : Nora Boulanger-Hirsh et Isée Rocaboy ( projet 52Hertz)
- Cie Irato : Ferdinand Despy et Nora Dolmans : travail de recherche (projet L’an mil – titre provisoire)
- Cie Sujet barré : Sophie Warnant, Wim Lots et Valentina Toth, recherches (projet Macc(h)abés)
- Audric Chapus et Messoune Majri recherches et essais plateau (projet Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi!)
- Ludovic Drouet, recherches dramaturgiques et écriture (projet Le paradoxe de Billy)
- Cie C’est comme ça, Sophie Bonhôte et Sarah Testa, recherche et répétitions ( projet Déjà!?)
- Marie Bruckmann et Mathilde Lobet, répétitions pour reprise (projet lequel ?)
- Cie Niska, Hélène Collin, écriture (projet Sauvages – titre provisoire)
- Amandine Orban de Xivry, écriture (projet Revenir sur terre / Quels sont ces lieux d’où je parle – titre provisoire)
- Laura Laboureur, recherches dramaturgiques et écriture pour un projet autour de l'insomnie
- Cie les 2 Frida : Sarah Brahy : écriture (projet Les marcheuses de l'ombre)

 

 

en 2019

-Léonard Berthet-Rivière et Fanny Cuvelier, répétitions du spectacle Le mystère du gant

-Edith Van Malder (Cie Théâtre cœur de terre), recherches pour le projet Une Peau de louve 

-Marie Vander Elst, recherches pour une future création musicale

-Bruno Borsu, Patrick Michel et Eve Craeye (Cie E42), recherches et essais plateau pour le projet The meaning of life

-Jennifer Cousin, Céline Estenne, Caroline Godart, Charlotte Lippinois, Laurence Magnée, Réhab Mehal, Lorette Moreau et Salomé Richard , répétitions et création du spectacle ({:}) Imprononçable, dans le cadre du Festival Emulation du Théâtre de Liège

-Ludovic Drouet, recherches dramaturgiques et écriture du projet Le paradoxe de Billy 

-Oumarou Aboubacari Bétodji (Niger) et Ablassé , répétitions du spectacle Dans le silence des Ondes

-Laura Laboureur, recherches dramaturgiques et écriture pour un projet autour de l'insomnie

-Céline Dumont, Aurélien Dony et Pauline Serneels, recherches plateau et dramaturgiques pour le projet Sous les cailloux le fleuve

-Anna Solomin, Michele de Luca, Carole Adolff, Olmo Missaglia, Simon Thomas et Fx Willems pour l'écriture et des essais plateau pour le projet Les pachydermes

-Isabelle Darras, Audrey Dero et Sandrine Hooge ( Compagnie After Party)– essais plateau pour le projet Avez-vous intégré le principe de réussite?

-Marie Bruckman, écriture

-Naïma Triboulet et Frédéric Ghesquière pour un travail préparatoire à un Workshop

-Françoise Berlanger, Joëlle Cattino, Luce Pelletier, Marie-Thérèse Picard et Pierre-Yves Lemieux pour une résidence d'écriture du spectacle Ethnogenèse 6

-Nelly Latour, Anaïs Aouat, Valentine Bellone, Arnaud Botman, Yohann Bourgeois, Romain Pigneul , recherches plateau et dramaturgiques pour le projet Sur la lande

-Sarah Brahy (Cie les 2 Frida), écriture et essais pour le projet Les marcheuses de l'ombre

-Justine Lequette, recherches pour une future création

-Catherine Mestoussis, écriture et recherches pour une future création

-Camille Bono et Sofia Teillet (Amicale de production), résidence écriture sur le projet De la sexualité des orchidées

 

en 2018

-Yvain Juillard (Compagnie Les faiseurs de réalité) pour les répétitions du projet Cerebrum le faiseur de réalité

-Isabelle Darras, Audrey Dero et Sandrine Hooge ( Compagnie After Party)– essais plateau pour leur future création

-Gabrielle Guy, Margaux Halders, Loïc Warnotte et Jean-François Bertrand (Compagnie Tabac Kangourou) pour des répétitions du projet Que provoque-t-elle ?

-Bogdan Zamfir, Seloua M'hamdi et Marie Bruckmann pour le projet Déracinés

-Simon Hardouin, Marie Alié, Nicolas Payet et Titouan Quittot pour le projet Je suis homme

-Anne-Laure Mouchette, Coline Fouquet, Anna Solomin, Romain Merle, Barnabé Couvrant, Simon Letellier et Lucas Meister (Compagnie Aucune) pour le projet Pilou Carmin

-Inès Cassigneul (Association Sentimentale Foule) pour des essais plateau sur le projet La carte d'Elaine​

-Amandine Orban de Xivry et Marie Vander Elst pour des recherches dramaturgiques et musicales pour le projet Fleuves

-Géraldine Bogaert, Claudia Bruno et Benjamin Macke (Compagnie Ebullition) pour le projet Septembre

-Nina Berthet, Martin Rouet et Amélie Fraikin pour le projet Le fromage est battu

-Léonard Berthet et Panos Roussis pour le projet Le Mystère du gant

-Emmanuel Texeraud (Compagnie Fitzcarraldo) seconde résidence d'écriture pour le projet Boccaperta

-Nele Vereecken pour le projet Angel

-Sophie Bonhôte et Sarah Testa pour le projet Comme une poule devant une fourchette

-Lara Persain et Catherine Wilkin (Compagnie Paulette Godart) pour le projet Où est Alice ?

-Nathalie Noël et Maryline Delhaye pour le projet Nada

 

en 2017

-Yvain Juillard et Jo Lacrosse (Compagnie Les faiseurs de réalité) pour le projet Cerebrum J.O. (5 périodes)
-Astrid Akay, Aurélie Alessandroni, Ferdinand Despy et Jo De Leeuw (Collectif Chez les Vivants) pour le projet Sous des cabanes, des monstres (2 périodes)
-Laura Laboureur et Renelde Pierlot (Compagnie Josephine Ochsenblut) pour le projet Cuisse de nymphe émue (3 périodes)
-Pauline Moureau et Sophie Marque pour le projet Ce qui reste
-Elisabeth Lenoir pour le projet Moi, au moins, j’ai Nina Simone (3 périodes)
-François Maquet, Adelaïde Huet et Anton Kouzemin (What if ? Collectif) pour le projet La Traversée du Désir
-Gabrielle Guy, Margaux Halders, Loïc Warnotte et Jean-François Bertrand (Compagnie Tabac Kangourou) pour le projet Que provoque-t-elle ?
-Lara Persain et Catherine Wilkin (Compagnie Paulette Godart) pour le projet Où est Alice ? et pour le projet Pepi (2 périodes)
-Aurélie Ghilain et Sinda Guessab, avec Hamza Alyasiri et Nour Akkash (Compagnie Eris’Projet(s)) pour le projet Nous autres - décadents - avons les nerfs fragiles

-Isabelle Darras et Audrey Dero – pour la recherche n° 1
-Edith Van Malder avec Véronika Mabardi (Théâtre Cœur de Terre) pour le projet La Peau
-Jeanne Dailler, Claire Frament, Christophe Baltus, Juliette Tracewski (Compagnie Kusfi) pour le projet Pierrot et Léa ou Les grandes espérances
-Bogdan Zamfir, Seloua M'hamdi et Marie Bruckmann pour le projet Déracinés
-Inès Cassigneul (Association Sentimentale Foule) pour le projet La carte d'Elaine​
-Céline Estenne, Charlotte Lippinois, Laurence Magnée, Réhab Mehal, Lorette Moreau et Salomé Richard pour le projet V comme… (titre provisoire)
-Emmanuel Texeraud (Compagnie Fitzcarraldo) pour une résidence d'écriture autour du projet Boccaperta

-Laura Laboureur, Alexis Julémont, Anne-Charlotte Bisoux et Hugo Messina (Iceberg Cie) pour le projet J'ai toujours rêvé d'entrer sur scène à poney

-Léonard Berthet-Rivière, Marie du Bled et Fanny Cuvelier pour le projet Le mystère du gant

 

en 2016

-Julien Bobroff : travail avec Patrick Corillon pour le projet de création Le zéro absolu , du 3 au 5 février
-Clément et Guillaume Papachristou : recherches et écritures du 8 au 19 mars
-Centre des Arts Scéniques: auditions pour le Thinker’s Corner du 21 au 25 mars
-Yvain Juillard et Jo Lacrosse : recherches dramaturgiques pour l’adaptation de Cérébrum , du 26 mars au 9 avril
-Caroline Boillet et Baptiste Andrien : travail de recherches chorégraphiques pour le projet Les Matinales , du 11 au 22 avril
-Lara Persain et Catherine Wilkin de la Compagnie Paulette Godard pour la préparation d’une lecture de leur projet Où est Alice ? à la Bellone, du 4 au 12 mai 2016

-Jeanne Dailer, Claire Frament et trois autres jeunes artistes issus de l’INSAS : projet de theatre jeune public Pierrot et Léa, les grandes espérances , du 18 au 31 juillet
-François Maquet et 2 autres artistes: recherches sur le projet de creation Homo virtualis , du 1 au 12 août
-Laura Laboureur  et Renelde Pierlot: recherches et essais sur le projet de création Cuisse de nymphe émue, du 1 au 12 août
-François Maquet, Adélaïde Huet et Anton Kouzemin (collectif What if ?) : recherches et essais sur plateau avec musiciens pour la création du spectacle La traversée du désir autour de l’œuvre de Marguerite Duras, et du 10 au 18 septembre

-Céline Estenne : recherche dramaturgique et essais plateau sur le projet de spectacle Mais, le voisin a taillé dans la haie?!, du 12 au 25 septembre

-Jean Vangeebergen (Compagnie Zu klub) et l’équipe artistique de création du spectacle La ballade de Willy le Ket, les 10 et 11 octobre.

-Gabrielle Guy: recherches dramaturgiques pour un projet de mise en scène (travail de fin d'étude) du 19 au 23 décembre

 

en 2015

-Pierre Kissling et Vincent Cahay : travail de création de la musique pour le prochain spectacle Tristesses de Anne-Cécile Vandalem (Das Fraulein Kompanie)
-Loïc Warnotte, Sophie Marc, Lisa Choudhna, Maxime Roodthooft, Panos Roussis et Elisabeth Rasson, six jeunes artistes liégeois : premières recherches dramaturgiques sur un futur projet
-Lara Persain et Catherine Wilkin (compagnie Paulette Godart) : recherches dramaturgiques et développement de l'écriture scénaristique du projet Où est Alice?  en vue d'une étape de travail qui sera présentée au Festival Voix de femmes en octobre 2015.
-Audrey Dero (compagnie Ge.Pe.To) : recherches dramaturgiques pour une future création, une petite forme en théâtre visuel et d'objet, autour de l'épisode du chasseur dans Blanche Neige.
-François Maquet, Adélaïde Huet et Anton Kouzemin (collectif What if ?) : travail d'écriture de plateau et d'improvisation sur musique pour la création du spectacle La traversée du désir autour de l’œuvre de Marguerite Duras
-Nazanin Fakoor et son équipe artistique : sur le projet Totalitaria, un voyage fantastique, recherches dramaturgiques et expérimentation de certaines scènes avec l’équipe artistique.
-Lorette Moreau, Céline Estenne, Sophie Vanhulst : travail dramaturgique et de plateau sur le projet Cataclop enzovoorts, un spectacle hybride, ludique et décalé, explorant la question de l’héritage.
-Céline Estenne et Gwendoline Gauthier : recherche dramaturgique et premiers essais plateau sur un projet de spectacle Physica curiosa

 

en 2014

-Yvain Juilard : pour le projet Cerebrum, le faiseur de réalités

-Lara Persain et Catherine Wilkin (Compagnie Paulette Godard) : pour le projet Où est Alice?

-Audrey Dero (compagnie Ge.Pe.To) : pour le projet Hip Hip Hip!-Instantanés poétiques

-Sarah Willems (université de Gand) : pour la rédaction de sa thèse sur l'œuvre de Patrick Corillon

-Lorette Moreau et Axel Cornil : pour le projet On va bâtir une île et élever des palmiers

-Marie Lecomte, Hervé Piron et Alice Hubball (collectif rien de spécial) : pour le projet Obsolète

-Morgane Prohaczka : pour le projet El camino

-Guy Dermul : écriture du spectacle Mest Hunger for trade

 

en 2013

-Lara Persain et Catherine Wilkin de la Compagnie Paulette Godard : pour le projet Où est Alice?

-UBIK Group (Anja Tillberg, Cyril Aribaud, Emilia Tillberg, Sylvain Daï, Yaël Steinmann) : répétitions et représentations de Pourquoi Eve vient-elle chez Adam ce soir? présenté dans le cadre du festival Emulation du Théâtre de la Place

-Sarah Willems (université de Gand) : rédaction de sa thèse sur l'œuvre de Patrick Corillon

-Karen Koehler (auteure allemande) : résidence d’écriture d'une pièce pour adolescents.

-Audrey Dero : pour le projet Hip Hip Hip!-Instantanés poétiques

-Pierre Kissling, Joel Bosmans, Isabelle Dumont, Raoul Lhermitte, Dominique Roodthooft : deuxième période de travail de création et de répétitions de SMATCH3

 

en 2012

-Stéphane-Ghislain Roussel (Compagnie Ghislain Roussel) : écriture du livret de l´opéra Parsifal Remix (musique Viktor Ilieff)

-Audrey Dero : pour le projet Hip Hip Hip!-Instantanés poétiques

-Pierre Kissling, Anne-Cécile Vandalem et Hubert Marécaille : répétitions du groupe Singerclub

-Sarah Willems (université de Gand) : rédaction de sa thèse sur l'œuvre de Patrick Corillon

-Anja Tilberg, Sarah Testa, Jérôme de Falloise, Charline Rondia, Anne-Sophie Sterck et Romain David : recherche sur une ébauche de projet « Europe »

-Pierre Kissling, Joel Bosmans, Isabelle Dumont, Raoul Lhermitte, Dominique Roodthooft : première période de travail sur la création collective de SMATCH3

 

en 2011

-Anne-Cécile Vandalem : travail d'écriture

-Lotte Heijtenis, Didier de Neck, Gordon Wilson, Mieke Verdin, Pierre Kissling, Joël Bosmans, Raoul Lhermitte, Dominique Roodthooft : travail de création et les répétitions de SMATCH2

-Sofia Betz (Dérivation Théâtre) : répétitions du projet ATTI, présenté aux Rencontres de théâtre jeune public de Huy

-Virginie Ransaert : travail de recherche et essais sur la création d’un futur spectacle

-Sarah Willems (université de Gand) : rédaction de sa thèse sur l'œuvre de Patrick Corillon

-Daan Janssens, Ludovic Burczykowski et Patrick Corillon : autour du spectacle Les Aveugles de Maeterlinck

 

en 2010

-Daan Janssens (compositeur) et Patrick Corillon : autour du spectacle Les Aveugles de Maeterlinck (création mars 2012)
-Jean-Bastien Tinant et Daniel Bajoit (Les Filles de Hirohito) : création de L’accueil d’Ismael Stamp
-Sarah Willems (université de Gand) : rédaction de sa thèse sur l'œuvre de Patrick Corillon
-La compagnie Arts et Couleurs : répétitions du spectacle Le Petit soldat de plomb
-Sven Hartberger, Directeur du Klangforum de Vienne : préparation du spectacle Oskar Serti au concert
-Le Raoul collectif : répétitions du spectacle le Signal du promeneur présenté au Festival de Liège
-La Compagnie Espèce de : travail d’écriture du spectacle L’orchestre bancal des bienveillants

 

 

 

 

 

 

 

haut de page